Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)

En médecine générale, les plaintes cognitives sont fréquentes à partir de 40 ans. Certaines sont facilement identifiables car indubitablement liées à des pathologies répertoriées (AVC, tumeurs cérébrales, traumatismes crâniens, Parkinson, sclérose en plaques…), d’autres sont plus difficiles à attribuer à leur étiologie : vieillissement cognitif physiologique, maladies neurodégénératives, alcool, apnées du sommeil, troubles cognitifs liés à une leucopathie vasculaire, syndromes psychiatriques.
Le médecin généraliste a un rôle essentiel de repérage des plaintes cognitives, puis d’orientation des patients vers un neurologue, un gériatre ou une consultation mémoire.

Les démences touchent un million de personnes en France dont 70% ont une maladie d’Alzheimer. Il est important que le médecin généraliste repère ces patients car la réduction de l’autonomie cognitive et comportementale a des répercussions sévères sur des facteurs vitaux ou importants : alimentation, observance médicamenteuse, conduite automobile, gestion administrative et financière. Indépendamment des thérapeutiques potentielles, il est donc important d’identifier ces patients afin de mettre en place des mesures médicales et sociales qui protègent ces patients et la communauté.

Les inscriptions pour cette formation sont momentanément clôturées.